Trio Estampe

site du Trio Estampe

écoutez le trio Estampe : Haydn

[dewplayer:../wp-content/uploads/2012/05/01-Haydn-Trio-Estampe.mp3]

Ces trois jeunes femmes sont fascinantes. Leur engagement musical total leur ouvre une palette sonore et émotionnelle large et enveloppante.

Le choix, volontaire, de proposer un programme autour de compositrices permet de sortir des sentiers largement empruntés habituellement par les formations en trio. Ce programme trouve en plus un bel écho dans notre manifestation préoccupée par la place et la représentation des femmes dans notre société et qui prend soin d’établir depuis 3 ans une parité hommes-femmes parmi les interprètes programmés.

Trois ans que nous attendions avec impatience la venue du Trio Estampe sur le festival, nous voici comblés! G.B.


Si l’Estampe procède de l’impression d’images très fines, ciselées, c’est selon un esprit analogue que l’ensemble du même nom s’est proposé de transmettre l’empreinte des oeuvres pour trio avec piano, d’en restituer la trace, ce qui en constitue la mémoire.

Le trio a choisi de porter le nom de la célèbre pièce de Debussy, riche d’invention et d’une palette de sonorités, à l’époque, inédites, in-ouies, tantôt douces, poétiques, expressives, laissant place à un jeu pianistique particulièrement délicat et dénué de maniérisme.

Fondé en 2003, il réunit trois brillantes jeunes femmes, premiers prix du CNSMD de Paris : Mathilde Borsarello, violon, Caroline Boita, violoncelle et Claudine Simon, piano. Patrice Fontanarosa, Michel Strauss et Jean-François Heisser sont respectivement à l’origine de leur formation et de leur culture instrumentale.

 

 

Après s’être perfectionné auprès de différentes personnalités musicales, notamment, les violonistes Peter Csaba, Jean Mouillère et Mark Lubotsky, l’altiste Hatto Beyerle  (Quatuor Berg),  le violoncelliste Raphaël Pidoux  (Trio Wanderer), la pianiste Claire Désert, le trio trouvera auprès de Pierre-Laurent Aimard au CNSMDP la possibilité d’atteindre à une véritable maturité. Il recevra en 2005 le prix de musique de chambre mention très bien avant d’intégrer, à l’unanimité, deux ans plus tard, le cycle de perfectionnement.

Le trio Estampe a été distingué lors de nombreux concours internationaux. Il participe à différents festivals et concerts qui ont lieu en France et à l’étranger : rencontres artistiques de Bel-Air, festival de Tautavel, festival Jeunes Talents, festival d’Aix-en-Provence, soirées musicales d’Arles, Cité de la Musique, Hôtel National des Invalides, Archives Nationales, Teatro Nuovo d’Udine (Italie), Allemagne, Angleterre…

Le trio a abordé un vaste pan du répertoire, depuis Haydn, père fondateur du genre, à Mauricio Kagel ou György Kurtág.

Son identité se fonde essentiellement sur un goût, une volonté affirmée de provoquer des sensations en donnant toute sa place et son importance à la richesse des différents plans sonores. Il s’agit de mettre en évidence les jeux d’opposition de couleur, de lumières, mais aussi de faire percevoir les détails infimes dans la densité des rapports instrumentaux.

C’est selon cette démarche et fort de cette exigence que le trio Estampe nourrit son imaginaire, fonde sa réflexion et trouve son inspiration.

Les artistes

Mathilde Borsarello, violon

Caroline Boita, violoncelle

Claudine Simon, piano

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *