Artistes 2019

Antoine de Grolée, piano
(concerts n° 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8 et 11)

Antoine de Grolée

Au croisement des écoles françaises et slaves, Antoine de Grolée est lauréat du concours Long-Thibaud et finaliste du concours Chopin sur instruments historiques. Anne Queffélec décrit ainsi son jeu : « Authenticité, présence, passion ».
Né en Picardie, il débute son parcours avec la pianiste Irène Kutin dont il reçoit toujours les conseils. Diplômé du CNSM de Lyon (classe de Pierre Pontier), il complète sa formation auprès d’Hortense Cartier-Bresson, Laurent Cabasso, ainsi que Zoltan Kocsis et Boris Petrushansky à l’Académie d’Imola.
1er Prix du concours Teresa Llacuna, lauréat des Fondations Banque Populaire et Charles Oulmont, Prix international ProMusicis, il se produit régulièrement à La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, Festival des Arcs, salle Cortot à Paris, salle Molière à Lyon, au Bozar de Bruxelles, à la Philharmonie de Vilnius… Il a joué en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Sofia, l’Orchestre de chambre Nouvelle Europe…
Chambriste passionné, il partage des concerts avec Eléonore Darmon, Hildegarde Fesneau, Svetlin Roussev, les quatuors Girard, Akilone… Il fait aussi partie de l’Ensemble Gustave, un quatuor avec piano à géométrie variable. Depuis 2014, il est le directeur artistique des Moments Musicaux du Tarn.
Plus d’informations sur : www.antoine-de-grolee.com


A Canto Aperto, choeur de chambre

(concerts n° 7 et 8)

A Canto Aperto

Le chœur de chambre A Canto Aperto est une initiative de jeunes chanteurs professionnels qui, en septembre 2010, décident d’explorer ensemble le répertoire choral à effectif réduit. Le chœur, de 4 à 12 chanteurs, fonctionne en sollicitant des chefs qui l’initient à des répertoires particuliers, par exemple, des pièces de Carlos Guastavino), sous la direction de Nathalie Accault.
Sur le plan vocal, A Canto Aperto est un ensemble hors norme grâce aux voix lyriques de ses chanteurs, issus pour la plupart du Conservatoire de Toulouse, qui créent la surprise et touchent le public à chaque représentation.
Par leur choix de mettre ainsi en commun leurs talents individuels, ces jeunes chanteurs subliment les œuvres interprétées avec des couleurs très nouvelles.
Certains chanteurs ont des parcours remarquables comme :
– Paul Crémazy, ténor, qui a chanté avec Christophe Rousset aux Talents Lyriques  ou avec l’Ensemble Baroque de Toulouse notamment dans la création de Christophe Geiler Les Caprices des Saisons
Marlène Moly-Desauvage, soprano, soliste à l’ensemble Antiphona ou à l’Ensemble Baroque de Toulouse, notamment dans « La Caravane Baroque » sous la direction de Michel Brun
Cristelle Gouffé, mezzo-soprano, qui a par exemple chanté la partie de soliste dans la Messe du Couronnement et les Vêpres solennelles de W.A Mozart au Victoria Hall (Genève)
Raphaël Marbaud, basse, qui vient de chanter « La Création » de J. Haydn à Avignon et enregistrera prochainement un nouvel album de musique baroque avec l’ensemble Antiphona, consacré à Joseph Valette de Montigny


Anaïs Suchet, danseuse

(concerts n°4 et n°11)

Anaïs Suchet

Originaire de Bordeaux, Anaïs Suchet débute la danse à l’âge de 4 ans.
Elle entre au CNR de Bordeaux à l’âge de 8 ans et y fait tout son parcours jusqu’à l’obtention de son diplôme d’étude chorégraphique qu’elle obtient en 2010 avec les félicitations du jury.
Après avoir validé ses diplômes, elle décide de poursuivre son parcours à Paris.
En 2011, elle intègre le VM Ballet à Toulouse
En 2015, elle est admise au Palais d’Hiver Saint-Pétersbourg Ballet.
La même année, elle intègre la CCFM (Compagnie Chorégraphique François Mauduit), où elle danse le répertoire du chorégraphe résident François Mauduit ainsi que le répertoire classique de ce dernier.
Elle interprétera la Valse Fantaisie de George Balanchine, spectacle remonté auprès de Nanette Glushak. En 2019, elle rejoint la B&M Compagnie.


Armelle Roux, claveciniste et comédienne

(concert n° 10)

Armelle Roux

Fascinée dès son plus jeune âge par toutes les disciplines artistiques, Armelle Roux concrétise ses aspirations en intégrant l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles où elle suit un enseignement pictural.
Parallèlement, elle s’adonne à l’étude de la musique avec la passion que Serge Petitgirard sait lui inculquer. Cette initiation lui permet ensuite d’accéder aux cours de clavecin dispensés par Jean-Patrice Brosse à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Elle y obtient son diplôme de concertiste avec les félicitations du jury. Encouragée par ce succès, Armelle perfectionne sa technique instrumentale en participant aux cours d’interprétation de Pierre Hantaï, Blandine Verlet, John Whitelaw et Françoise Lengellé.
Egalement passionnée de théâtre, Armelle Roux s’investit en 1997 dans une collaboration avec le comédien metteur-en-scène, Jean-Denis Monory. Ils créent ensemble « Les Folies Françaises », spectacle associant les compositions de François Couperin et les fables de Jean de La Fontaine. Par la suite, elle poursuivra cette collaboration avec le théâtre, alliant au sein du spectacle vivant, la musique, la danse et la comédie, par exemple :
– « A.M.Bach. Une femme… Une histoire… Un clavecin… » mise en espace et costume, Erick Plaza-cochet.
– « Le Prince, la Marquise, la Plume et le Clavecin », fantaisie musicale, scénographie de Guy Vivien, inspirée par les Lettres de Crimée du Prince de Ligne à la Marquise de Coigny.
Plus d’informations sur https://www.armelleroux.fr/


Christophe Bukudjian, pianiste

(concerts n° 1, 2, 3, 4, 6, 7 et 11)

Christophe Bukudjian

Christophe Bukudjian se forme au piano et à la musique de chambre aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris  et de Lyon. Parallèlement à ses études musicales, il suit des études universitaires en sciences et en littérature, ouvrant sa recherche artistique à d’autres domaines d’investigation et aux humanités classiques.
Invité des scènes nationales et internationales, il se produit comme soliste dans de nombreuses saisons et festivals français et lors de tournées à l’étranger, par exemple :
– en France : au festival Les Musicades à Lyon, au festival Les rendez-vous de Rochebonne, au festival Musicalta (Alsace), au festival des Nuits Pianistiques (Aix en Provence), à l’Institut Catholique de Toulouse…
– en Chine (Shanghaï, auditorium du musée de Datong, Suzhou), en Iran (à Téhéran, Tabriz, à l’université Hall de Chiraz), au Portugal (fondation Gulbenkian).
Il a mené récemment un projet d’échange culturel avec l’Iran où il a participé à la création du Concours International de piano ‘Barbad Piano Prize’, ce qui a permis, en collaboration avec l’ambassade et des conservatoires français, l’accueil en France d’étudiants iraniens.
Il aime aussi participer à des projets artistiques avec le 7ème Art. Citons en particulier le film de Yan Kounen « Chanel et Stravinsky » (primé au Festival de Cannes). A cette occasion, il enregistre un disque Stravinsky (Arkivmusic, label Naïve).
Il enseigne le piano au CRR de Saint-Maur-des-Fossés, au Conservatoire Maurice Ravel (Paris 13ème), ainsi qu’en 2012 au CNSM de Lyon.
Il a participé en tant que membre du jury à des concours en France en CRR  ainsi que dans les deux CNSM de Paris et de Lyon.
Il donne de nombreuses master classes en France (Académie internationale de Nice, Académie d’Aix-en-Provence, Académie Musicalta) et à l’étranger notamment en Iran (Téhéran, Chiraz) et en Chine (Shanghai).
Plus d’informations sur https://www.christophebukudjian.com/


Constant Després, pianiste

(concert n° 1)

Constant Després

Constant Després naît en 2006 dans une famille de musiciens. De Ravi Shankar à Wagner ou Miles Davis, il est plongé très tôt dans un bain musical éclectique.
Il entre au Conservatoire avant ses 6 ans, dans la classe de Véronique Grange avec laquelle il étudie depuis.
Constant est lauréat de plusieurs concours et a été le plus jeune candidat de l’émission « PRODIGES » 2016.
Il a aussi participé au « Grand Concert PRODIGES » dans le Stade Pierre Mauroy de Lille en jouant devant 45000 spectateurs.
Il s’est produit en octobre 2018 à la Halle Aux Grains avec le Concerto 23 de Mozart accompagné par l’Orchestre du Royaume d’Aragon.
En 2019, il est invité au festival Musiques et Culture de Colmar pour le Concerto en Fa mineur de Bach accompagné par l’Orchestre de Chambre Occitania. Il jouera aussi dans les festivals les Moments Musicaux du Tarn, Piano Pic et au Festival du Comminges.

 

Cyril Kubler, pianiste
(concerts n° 7 et 8)

Cyril Kubler

Cyril Kubler est pianiste accompagnateur et chef de chant.
Formé aux conservatoires de Toulouse et de Rueil-Malmaison, où il obtient en 2009 son prix d’accompagnement mention très bien à l’unanimité, il bénéficie des conseils d’Angeline Pondepeyre, Inessa Lecourt, Susan Manoff, Gabriel Bacquier, Michel Sénéchal, Sophie Koch.
Par son jeu délicat et expressif, il explore les grandes oeuvres du répertoire d’hier et d’aujourd’hui, et se produit régulièrement sur scène, en France et à l’étranger dans de nombreux festivals lyriques.
En 2012, il est nommé chef de chant de l’Opéra d’Izmir en Turquie, puis il part en Allemagne, comme coach vocal et korrepetitor à l’Opéra de Brême pour la saison 2014/2015.
Revenu à Toulouse, il joue ponctuellement du célesta au sein de l’Orchestre National du Capitole et accompagne divers projets musicaux lyriques avec Anaïs Constans, Stéphane Malbec Sénéchal, Céline Laborie, Lucile Verbizier, Dominique Côté….
Cyril est également titulaire d’un Diplôme d’État de formation musicale obtenu au C.E.S.M.D de Toulouse.
Il vient d’être nommé chef de chant au Conservatoire de Bordeaux.

 

Du’Ostinato, flûte et piano
(concert n° 8)

Né de la rencontre de deux musiciennes autour de la sonate de Poulenc, le Du’Ostinato se forme en 2016, un duo à la personnalité bien marquée qui cherche à exprimer musicalement ce que tout oppose : tradition et modernité, bienséance et brin de folie…

Du’Ostinato

Jouant sur les scènes de concours internationaux et de divers festivals (Nuits sous les étoiles à Vallauris, La Côte Flûte Festival en Suisse…), les deux musiciennes marquent les esprits par leur énergie et leur osmose.

Diplômée de l’Académie de Musique de Monaco, Aurélie Verdier, pianiste, poursuit ses études en région parisienne avec un double cursus_: littéraire et musical. À l’issue de ce parcours elle obtient son Diplôme d’État de piano en 2007. Passionnée de musique de chambre, elle fait partie de formations variées et se produit dans divers contextes, des scènes de festivals jusqu’aux actions pédagogiques en milieu scolaire. Elle est professeur de piano à l’école de musique de Roquebrune-Cap-Martin depuis 2007.

Née à la Havane, Michelle Rodriguez, flûtiste, y étudiera jusqu’à l’obtention d’une Licence d’Interprétation et Pédagogie de flûte traversière. Elle remportera plusieurs concours à l’Institut Supérieur des Arts_: Concours Mozart, musique française électroacoustique et contemporaine. En 1996 elle s’établit en France. Sa double culture confère à son jeu et à sa sonorité une richesse et un caractère particulièrement attachants. Elle est spécialisée en musique baroque, classique, et manie aussi la musique populaire grâce à sa tradition cubaine.

 

Duo Sequana, piano et chant
(concert n° 8)

Le Duo Sequana est formé de la soprano Eurydice Novak et de la pianiste Livia Naas. Toutes deux passionnées par la poésie et la musique, leur amitié s’est naturellement articulée autour du genre de la mélodie et du Lied. Le Duo Sequana s’est perfectionné dans le cadre de l’Académie Musicale de Villecroze auprès d’Anne Le Bozec, Hedwig Fassbender, Götz Payer.

Livia Naas

Diplômée du Master en piano du Koninklijk Conservatorium (Conservatoire Royal) de Bruxelles, du Master d’Accompagnement et de Pédagogie de la Haute École de Musique de Genève, Livia Naas a eu l’opportunité de se perfectionner auprès de nombreux pianistes tels que : Hervé Billaut, Romano Pallottini, Daniel Blumenthal, James Alexander. Chambriste, elle est aussi membre du Trio d’Ecouves.
Après une activité d’accompagnatrice, Livia enseigne actuellement le piano au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims.

Eurydice Novak

Eurydice Novak est une soprano franco-grecque. Diplômée d’un prix de perfectionnement, d’un Master de chant et d’un diplôme de pédagogie, Eurydice s’est formée à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot, au Koninklijk Conservatorium Brussel et auprès de nombreux professeurs, en particulier Daniel Ottevaer, Gabrielle Philiponet.
Finaliste du Concours Georges Enesco en 2017, elle se produit régulièrement dans divers festivals et à l’Opéra de Gand, La Monnaie, à Bozar (Bruxelles), et a eu l’opportunité d’incarner les rôles de Didon, Cherubino, la Sorceress.

 

Eléonore Darmon, violoniste
(concerts n° 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8 et 11)

Eléonore Darmon

À cinq ans, Eléonore Darmon écoute en boucle ses disques de violon tzigane. À dix ans, elle le sait : elle sera violoniste. Régulièrement invitée par l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, l’Orchestre philharmonique de Radio France, les orchestres de Lille, Montpellier ou Bordeaux, et par l’ensemble « Les Dissonances », Éléonore remplace régulièrement le violon solo de l’orchestre symphonique d’Aarhus au Danemark. En 2020, elle s’y produira en tant que soliste dans le Double-Concerto de Brahms.
Son premier album « Tea Time », enregistré en duo avec Antoine de Grolée au piano est sorti fin 2018.
Plus d’informations sur https://www.eleonoredarmon.com/


Erick Plaza Cochet, récitant et metteur en scène

(concerts n° 10 et 11)

Erick Plaza Cochet

Après des études aux Beaux-Arts et au conservatoire en Art dramatique à Bordeaux puis un stage au Festival de Bayreuth, Erick Plaza Cochet développe son talent à la fois dans la mise en scène et la création / réalisation de décors et de costumes. Citons par exemple :
1) mises en scène : Salomé de Oscar Wilde, La dispute de Marivaux, Léonce et Léna de G. Büchner, Les Cinq No modernes de Y. Mishima, Les héros de mon enfance de Michel Tremblay,
2) création et réalisation de décors et/ou de costumes pour l’Opéra, le théâtre et la danse :
– Opéra de Paris, Bastille : Golden Vanity de B.Britten, Le Roman de Renart de Coralie Fayolle.
– Opéra-Comique (Paris) : Don Quichotte chez la Duchesse de Joseph Bodin de Boismortier, avec les décors.
– Opéra d’Avignon, Opéra royal de Versailles : Tancrède de A. Campra.
– Opéra de Rennes : Rita de G. Donizetti, Dolorés ou le mystère de la femme laide de André Jolivet, La princesse jaune de C Saint-Saëns, Le petit ramoneur de B.Britten.
– Opéra royal de La Haye (Pays-Bas) : Ma tante Aurore de J. Boieldieu. Chapelle du verbe incarné.

Erick Plaza Cochet a aussi assuré la coordination artistique avec Norma Claire, chorégraphe afro créole, de l’événement : « Danser la ville » à Cayenne, pour lequel il a créé et réalisé les costumes et les lumières.

 

Flavian Laigle, danseur
(concerts n° 4 et 11)

Flavian Laigle

Danseur classique, jazz, et contemporain, Flavian LAIGLE commence la danse à l’âge de trois ans pour ensuite effectuer sa formation à l’Académie Besso Ballet.

En 2010, il intègre le ballet du Capitole. Par la suite, il voyage et travaille avec plusieurs compagnies, notamment celle du Palais d’Hiver – St Petersburg Ballet.

Depuis 2014, il participe à la revue du Moulin des Roches à Toulouse.

 

 

 

Guillaume Caballe, danseur
(concerts n° 4 et 11)

Guillaume Caballe

Guillaume Caballe est né à Toulouse en 1997. Il suit toute sa formation classique au Vm Ballet à Toulouse. À 18 ans, il obtient son premier contrat au Palais d’Hiver à Saint-Petersbourg. Depuis, il a intégré pas moins de 5 autres compagnies ou troupes de danse, où il s’est ouvert à d’autres styles (contemporain, jazz, russe, cabaret, théâtre).

 

 

 

 

 

Hélène Dusserre, flûtiste
(concerts n° 1, 2, 3 et 4)

Hélène Dusserre

Née en 1981, Hélène Dusserre commence la flûte traversière à l’âge de 7 ans au Conservatoire de Toulon, sa ville natale. En 2003, elle intègre la classe de Sophie Cherrier et Vincent Lucas au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtient un premier Prix mention Très Bien à l’unanimité en 2007. Elle poursuit son cursus de 2007 à 2009 dans ce même établissement en effectuant un Perfectionnement Musicien d’Orchestre auprès d’ André Cazalet et Jacques Tys.
Hélène participe à des festivals en tant que chambriste et soliste tels que le Festival des Monts de la Madeleine, le Moments Musicaux du Tarn, le Festival Lachrymae ainsi que le Printemps Musical des Alizés au Maroc et se produit au sein de prestigieuses formations telles que l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre National des Pays de La Loire, le Paris Mozart Orchestra et l’Orchestre Régional de Basse Normandie.
Elle est actuellement deuxième flûte jouant le piccolo à l’Orchestre des Concerts Lamoureux.

 

Isabelle Frouvelle, harpiste
(concerts n° 1 et 2)

Isabelle Frouvelle

Isabelle Frouvelle a étudié la harpe avec de grands professeurs, tels que Pierre Jamet, Marie-Claire Jamet et Catherine Michel. Elle a reçu le diplôme supérieur de concertiste de l’ENM de Musique de Paris, après plusieurs médailles d’or au Conservatoire de Toulouse et un premier prix d’honneur au concours de l’UFAM.
Professeur titulaire au conservatoire, elle poursuit sa carrière de harpiste en détachement aux États-Unis. Elle joue en soliste avec le Virginia Chamber Orchestra, ainsi que dans plusieurs orchestres, donne des récitals en solo ou duo notamment au festival de harpe de Newport News ou au Arts Club de Washington.
En 2018 elle accompagne le Carla Ensemble (8 chanteuses) dans une tournée à travers la France et aux États-Unis.
En France elle joue avec des orchestres tels que Opéra en Plein Air ou l’Orchestre Colonne, accompagné des artistes de variétés et enregistré des musiques de films. Elle donne de nombreux concerts avec le violoniste Henri Gouton. Elle est auteur de musique pour harpe et d’ouvrages pédagogiques.
Plus d’informations sur https://isabelle-frouvelle.com/biographie


Mayeul Girard, altiste

(concerts n° 1, 2, 3, 4, 5 et 7)

Mayeul Girard

Mayeul Girard commence très jeune ses études musicales à Avignon, les poursuit au CRR de Boulogne, avant d’intégrer le CNSM de Paris dans la classe d’alto de Bruno Pasquier, puis de David Gaillard.
Il crée en 2008 le Quatuor Girard avec lequel il entre dans la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris avant d’accomplir un 3ème cycle à la Haute École de Musique de Genève auprès de Miguel da Silva.
Invité par de nombreuses académies parmi lesquelles l’European Chamber Music Academy, l’Académie musicale de Villecroze, Proquartet, ou le Festival d’Aix-en-Provence, il reçoit les conseils des meilleurs musiciens internationaux, tels qu’Alfred Brendel, Hatto Beyerle  ou Valentin Erben (Quatuor Alban Berg). Il est notamment lauréat du Grand Prix l’Académie Ravel, de la Fondation Banque Populaire, du Prix HSBC du Festival d’Aix-en-Provence, et du Concours de Genève.
Il est nommé en 2013 professeur d’alto et de musique de chambre au Conservatoire de Caen, et en 2017 Conseiller artistique de l’Orchestre de Caen. Il fonde en 2015 l’Ensemble Gustave avec le violoniste Sullimann Altmayer, le violoncelliste Tristan Cornut et le pianiste Antoine de Grolée.


Raquel Moria, danseuse

(concerts n° 4 et 11)

Raquel Moria

Née à Madrid, diplômée du Conservatorio Profesional de Danza Fortea de Madrid, Raquel Moria finit sa formation aux USA au Miami City Ballet School en 2016.
Elle participera à divers ‘’Summer Intensive’’ notamment avec le Joffrey Ballet School et l’Ecole de Victor Ullate. Suite à cela, Raquel intègre la jeune Compagnie François Mauduit pour la saison 2016-2017 puis obtient un contrat avec le Kaunas State Musical où elle danse un rôle de soliste (Cendrillon) dans un ballet de Gianni Santucci: ‘’Another Cinderella Story’’.
Actuellement elle fait partie de la B&M Compagnie et de la Cie Illicite. Font partie de son répertoire des œuvres de George Balanchine, Marius Petipa, Maurice Béjart, Manon Bastardie, Fabio Lopes et Nils Chirste.


Sabrina Moulaï, clarinettiste

(concerts n° 1, 2, 3, 4 et 11)

Sabrina Moulaï

Originaire du Nord/Pas-de-Calais, Sabrina Moulaï obtient une médaille d’or du CNR de Lille mention très bien à l’unanimité en 2001 puis un 1er prix de Perfectionnement mention très bien à l’unanimité en 2002.
Entrée en septembre 2003 1ère nommée au CNSM de Lyon dans la classe de J. Di Donato ; elle en sort en juin 2007 avec un 1er prix mention très bien à l’unanimité.
En mai 2011, elle obtient ensuite au CNSM de Paris un prix de Master Mention très bien à l’unanimité ; elle recevra également le prix Léon Leblanc et sera invitée à se produire en soliste lors du Clarinet Festival en août 2012 aux Etats-Unis.
Elle est reçue en mars 2010 Clarinette Solo des orchestres de la Garde Républicaine sous la baguette de François Boulanger et Sébastien Billard.
Sabrina est depuis janvier 2015 clarinette solo à l’Orchestre National des Pays de la Loire et professeur au conservatoire du XIXe arr. de Paris depuis 2012.


Suzanne Durand-Rivière, violoniste

(concerts n° 1, 2, 3 et 4)

Suzanne Durand-Rivière se découvre très tôt une passion pour la musique de chambre et l’orchestre. Premier prix de l’Académie Ravel 2017 en formation quintette avec piano, lauréate du concours Grumiaux 2016 en Belgique, Suzanne a aussi participé à l’Orchestre Français des Jeunes en tant que chef d’attaque et a été membre du Gustav Mahler Jugendorchester ainsi qu’académicienne de l’Orchestre de Paris pour l’année 2017-2018. Sa curiosité l’amène à participer à des projets sur instruments anciens mais aussi à pratiquer la musique contemporaine.

Suzanne Durand-Rivière est admise violon co-soliste à l’Orchestre de Chambre de Paris en novembre 2018 et est actuellement professeur de violon au conservatoire Camille Saint-Saëns dans le 8e‑arrondissement de Paris


Tristan Cornut, violoncelliste

(concerts n° 1, 2, 3, 4, 7 et 8)

Tristan Cornut

Après avoir obtenu les Prix de violoncelle (classe de Roland Pidoux) et de musique de chambre au CNSM de Paris, Tristan Cornut a étudié auprès de Jean-Guihen Queyras aux Musikhochschule de Stuttgart et Freiburg.
Il est lauréat de nombreux concours internationaux (Concours de l’ARD de Munich, Concours Gaspar Cassado de Hachioji -Japon-, Domnick Preis de Stuttgart).
On a pu récemment l’entendre en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Tokyo, l’Orchestre de la Radio bavaroise, les Orchestres de chambre de Munich et Stuttgart, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, l’ensemble Resonanz ou l’orchestre de la Philharmonie de Baden-Baden. Il est depuis 2012 violoncelle solo de la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême et enseigne depuis 2017 à la Musikhochschule de Stuttgart.
Passionné de musique de chambre, il s’est produit auprès d’artistes tels que Yo-Yo Ma, Salvatore Accardo, Bruno Giuranna, Antonio Meneses, Daniel Hope et Miguel da Silva ainsi qu’au sein de l’ensemble « Les Violoncelles Français » et est lauréat des concours internationaux de musique de chambre de Melbourne et Trondheim.
Il fonde en 2012 le Stefan Zweig Trio, ensemble basé à Vienne avec lequel il remporte en 2015 le 1er Prix du concours Joseph Haydn de Vienne.
Il est également membre fondateur de l’Ensemble Gustave, ensemble de musique de chambre à géométrie variable basé à Paris qui s’attache particulièrement à défendre le répertoire français.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés