Vie et Continuum

écoutez vie et continuum : Schumann Nun hast du mir

[dewplayer:../wp-content/uploads/2012/05/Schumann-Nun-hast-du-mir.mp3]

 CRÉATION MONDIALE

Concept surprenant, ambitieux et génial !

 

Inédite dans sa conception, cette création contemporaine pour quintette à cordes, voix de Mezzo, et élamophone, repose sur un concept surprenant, ambitieux et génial.

 

 

Proposer un voyage musical ininterrompu où pièces du grand répertoire (Schubert, Schumann, Pärt, Respighi…) et compositions inédites de Christophe Geiller sont liées entre elles par des ponts musicaux composés pour l’occasion. Un continuum musical est ainsi créé donnant un éclairage complètement nouveau aux pièces connues et permettant un redécouverte originale des œuvres. L’ajout d’un instrument totalement nouveau, l’élamophone*, créé lui aussi pour l’occasion donne à ce concert exceptionnel un intérêt supplémentaire.

Enfin, la présence magnétique et lumineuse de la chanteuse Caroline Champy, unanimement ovationnée l’an passé dans une église de Condel pleine à craquer est un atout indéniable à la qualité pressentie pour cet évènement. G.B.

 

 

 

L’élamophone* est instrument nouveau construit spécialement pour le projet, fabriqué à l’aide de multiples diapasons, d’une caisse de résonance en bois et d’une partie en métal ou terre cuite.

 

La pièce « Vie et continuum » inclut ces pièces et ces compositions originales :

  • Elgui èk énouït de Christophe Geiller  (langage omdjach)
  • Azaïè tourguèaïrga de Christophe Geiller (langage omdjach )
  • Bimèjaïm za loum de Christophe Geiller : langage omdjach
  • Es Sang vor langen Jahren de Arvo Pärt
  • Quatuor « La jeune fille et la mort » – 2nd mouvement  deFranz. Schubert
  • Lied : « Der Tod und das Mädchen » de Franz Schubert
  • Lied: « Nun hast du mir den ersten Schmerz getan »  de Robert Schumann
  • Il Tramonto  de Ottorino Respighi
  • Léshamer léatsmech mérchav de Christophe Geiller  (chant en hébreu moderne, signification : « Avoir une marge à toi-même »)
  • Cha bogos de Christophe Geiller  (langage omdjach, signification : « Le passage »)

 

Les artistes

Caroline CHAMPY-TURSUN :  Mezzo-soprano

Elle obtient un 1er prix de chant au conservatoire de Toulouse en 2003 puis travaille avec Rachel Yakar et Jane Berbié.La même année,elle est engagée dans le chœur de chambre des Éléments dirigé

par J.Suhubiettte puis suit une formation de théâtre musical au Théâtre National de Toulouse et travaille entre autre avec J.Nichet (tournée nationale de 80 dates de “l‘Augmentation” d’après G.Pérec), le compositeur espagnol C.Santos (à Barcelone).  Elle est demi-finaliste au concours de Marmande en 2004 et à Toulouse en 2008 et fait partie des trente chanteurs pré-selectionnés au concours Opéralia à Québec la même année.

En 2011, elle a chanté le rôle d’Orphée (Orfeo et Euridice, C.W Gluck) à Odyssud (Blagnac) et au festival de Sylvanès , la “Nelson Mass” de Haydn au festival Toulouse d’Été (direction J.Suhubiette) puis a été la doublure du Prince (Cendrillon,J.Massenet) dirigé par M.Minkowski à l’Opéra Comique.

Entre 2008 et 2010 elle chante ”Le Messiah “ (G.F Haendel ) avec l’Ensemble Baroque de Toulouse (scène nationale de Foix, Abbaye de L’Epau (Mans),ainsi que la messe de Zelenka, (direction M.Brun) , la Religieuse  (l’Autre Côté, B.Mantovani) à la Cité de la Musique, dirigée par P.Rophé, Mallika (Lakmé, L.Delibes) au festival de Marmande, Miss Bagott (Let’s make an opera, B. Britten) à Toulouse, Bradamante (Alcina,G.F Haendel) dirigée par M.Gester et travaille avec O.Desbordes (Opéra Eclaté) sur le spectacle ”Cabaret années 20”.

En 2012 elle sera Dorothée dans “Cendrillon” de J.Massenet à l’opéra de Saint-Etienne et de Luxembourg(m.s de B.Lazar).

 

Mileva CULJIC-BARANEK : violon, violon baroque

Mileva Culjik-Baranek est née en Serbie en1980. Après avoir passé un Master de violon a l’Académie de musique de Nis, elle vient en France en 2009 étudier le violon baroque au Conservatoire de Bordeaux dans la classe de Guillaume Rebinguet, tout en suivant en parallèle les cours de Micheline Lefebvre en violon moderne.

Elle vit désormais a Bordeaux. Elle a joue dans diverses formations telles que l’Orchestre de Pau Pays de Béarn, l’Orchestre de Bayonne, l’Ensemble Baroque de Toulouse, Sagittarius, l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine…

 

 

Christophe GEILLER : violon, alto, élamophone, violon baroque et alto baroque

Violoniste et altiste né à Mulhouse  en 1973, diplômé des Conservatoires  de Grenoble et Bordeaux et diplômé d’Etat d’enseignement du violon et de l’alto, Christophe Geiller est également compositeur et arrangeur musical. Après quatre années passées à l’Orchestre de Pau en tant qu’alto solo (2004 – 2008), il décide de consacrer toute son activité de concertiste à des ensembles en plus petite formation qui lui permettent d’aborder des époques et des styles divers avec une plus grande part de liberté et de créativité. Il est membre de l’Ensemble Baroque de Toulouse, de l’Ensemble Vitali, (sonate baroque) de l’Ensemble Suonatori (danses des époques renaissance & baroque) au sein desquels il joue sur violon et alto baroques. Il est également membre du quatuor de la « Compagnie des Arts » à la rencontre du tango mais également de la création contemporaine (discographie : « L’histoire du tango » éd. Milan,Music 2004, « Terres du Sud » autoproduction Ardahl 2005, « Detour » éd. Musea 2009). Il joue également dans le groupe Ericnemo & String Ensemble (chanson indie folk rock), dans le duo de musique irlandaise Busker & Keaton (discographie : album « Busker & Keaton » autoproduction 2009, tournée nationale 2011-2013 organisée par les Jeunesses Musicales de France), et dans « l’Offrande orientale », (musique du Maghreb). Par ailleurs, il consacre une partie importante de son activité à la vidéo musicale (captation et création de  DVD de spectacles musicaux). Il est également le créateur de l’élamophone, instrument de percussion à base de diapasons (première présentation publique au festival « Chambre avec vues » 2012)

 

 

Anne-Lise BINARD : alto, alto baroque

Née à Villeneuve sur Lot, Anne-Lise Binard débute l’alto à l’école de musique de Marmande, puis continue son chemin aux conservatoires de Bayonne puis de Toulouse ou elle obtient en juin dernier un premier prix à l’Unanimité avec les félicitations du jury. Elle étudie actuellement au conservatoire national supérieur de Lyon auprès de Christophe Desjardins et Elcim Ozdemir.

Initiée à l’esthétique baroque dans la classe de musique de chambre de Michel Brun, elle a pu aborder la technique et l’interprétation particulières à ce répertoire  auprès de Gilles Colliard dans le cadre du département de musiques anciennes de Toulouse.
Passionnée d’orchestre, de musique de chambre, de cette richesse en constant élargissement du répertoire classique,  Anne-Lise se nourrit aussi de musiques orales, comme le flamenco, ou improvisées, qu’elle a notamment la chance de pratiquer depuis quelques années avec Denis Badault.

Alice MATHÉ : violoncelle, violoncelle baroque

Originaire de Poitiers, c’est dans cette ville qu’Alice Mathé débute ses études musicales et générales jusqu’à l’obtention d’un D.E.M. en violoncelle et d’une licence de mathématiques. Elle poursuit ensuite son cursus musical à Bordeaux auprès du violoncelliste E. Péclard et obtient un prix de perfectionnement et un prix en cycle professionnel ainsi que des médailles d’or à l’unanimité en musique de chambre moderne et baroque. L’obtention de son diplôme d’état d’enseignement du violoncelle l’amène jusqu’au C.R.R. de Toulouse où elle enseigne depuis 1998. En 2005, elle obtient son diplôme (mention Très Bien à l’unanimité) de violoncelle baroque après 5 ans d’études au département de musique ancienne du C.R.R. de Toulouse. Actuellement, elle se produit régulièrement en concert au sein de l’Ensemble baroque de Toulouse, de l’Ensemble A Cinque et de l’Ensemble Vitali.

 

Louis PENSEC : contrebasse, contrebasse baroque

Né en 1977 à Nantes, Louis Pensec conclut ses études de contrebasse au conservatoire de Poitiers en 2003 dans la classe de J.B. Pelletier à la suite de quoi il se perfectionne à la Hochschule für Musik de Karlsruhe avec pour professeur W.Güttler. Il approfondit sa pratique du répertoire baroque et des instruments historiques auprès de M.Zeoli à Bayonne et s’initie à la basse de viole. Enseignant au conservatoire des Landes il intervient dans de nombreuses productions aux répertoires et styles très variés.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *