Artistes 2021

 

Quintette Aerïs
(concert n° 1)

Quintette Aerïs

Programmé dans de prestigieux festivals (31 notes d’été, Passe ton Bach d’abord, Festival du Comminges, Limoux Brass Festival, Musique en vignes, Cuivro’Foliz, Remp’Arts …), le Quintette Aerïs (www.5aeris.com est constitué de musiciens professionnels, tous premiers prix de conservatoire.

 

Patrick Pagès : Trompette et piccolo

Il est aujourd’hui professeur de trompette au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Montauban.
Imprégné de musique baroque, il se produit régulièrement avec l’orchestre baroque de Montauban, l’Ensemble Baroque de Toulouse, ainsi qu’avec l’Ensemble Baroque de Nice.
Il est également musicien supplémentaire de l’orchestre de chambre de Toulouse.

Jacques Adamo : Trompette et bugle

Trompettiste spécialiste du jazz, il est enseignant dans les classes d’improvisation jazz au CNR de Toulouse.
Il a participé à de grands festivals (Jazz à Nice, Jazz à Vienne, Jazz in Marciac…) avec de prestigieux artistes (Johnny Griffin, Glenn Ferris, Dee Dee Bridgewater, Christian Escoudé, Didier Lockwood…)

Xavier Iannone : Cor 

Plus particulièrement attiré par la musique de chambre, il se produit dans diverses formations.
Il est aussi bassiste et s’intéresse aux musiques actuelles (jazz, pop, rock…).

Olivier Coursimault : Trombone 

Il participe à de  nombreux projets musicaux et pédagogiques.
Il a été enseignant au Conservatoire Régional de Vitré, il est membre du Brass-Band Occitania, et occupe la fonction de trombone basse au sein de la musique des parachutistes.

Max Fouga : Tuba

Tubiste d’exception, Max Fouga est un artiste complet qui pratique aussi avec passion la peinture, la sculpture, la poésie.
Il est musicien supplémentaire au sein de nombreuses et prestigieuses formations (Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Bordeaux Aquitaine,  Orchestre philharmonique de Radio France…).
Directeur de l’école municipale de musique de Mirande (32) depuis 1994, il est également professeur assistant de Tuba au Conservatoire de Toulouse depuis 2004.

 

Antoine Berlioz, alto
(concerts n° 2, 3 et 4)

Antoine Berlioz

Né dans une famille où la musique tient une place toute particulière, Antoine Berlioz commence la musique par le chant choral.
C’est ensuite avec l’alto qu’il trouvera un nouveau moyen de partager sa passion avec les autres.
Avec le quatuor Gaïa dont il est membre depuis 2016, Antoine obtient en 2019 son Master de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans lequel il obtient également un Master d’alto.
Musicien recherché pour ses qualités de chambriste, il se produit régulièrement avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris et Les Dissonances.
En 2020, il devient membre permanent de l’orchestre Philharmonique de Marseille.

 

Antoine de Grolée, piano et clavecin
(concerts n°  2, 3 et 4)

Antoine de Grolée

Au croisement des écoles françaises et slaves, Antoine de Grolée est lauréat du concours Long-Thibaud et finaliste du concours Chopin sur instruments historiques. Anne Queffélec décrit ainsi son jeu : « Authenticité, présence, passion ».
Né en Picardie, il débute son parcours avec la pianiste Irène Kutin dont il reçoit toujours les conseils. Diplômé du CNSM de Lyon (classe de Pierre Pontier), il complète sa formation auprès d’Hortense Cartier-Bresson, Laurent Cabasso, ainsi que Zoltan Kocsis et Boris Petrushansky à l’Académie d’Imola.
1er Prix du concours Teresa Llacuna, lauréat des Fondations Banque Populaire et Charles Oulmont, Prix international ProMusicis, il se produit régulièrement à La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, Festival des Arcs, salle Cortot à Paris, salle Molière à Lyon, au Bozar de Bruxelles, à la Philharmonie de Vilnius… Il a joué en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Sofia, l’Orchestre de chambre Nouvelle Europe…
Chambriste passionné, il partage des concerts avec Eléonore Darmon, Hildegarde Fesneau, Svetlin Roussev, les quatuors Girard, Akilone… Il fait aussi partie de l’Ensemble Gustave, un quatuor avec piano à géométrie variable. Depuis 2014, il est le directeur artistique des Moments Musicaux du Tarn.
Plus d’informations sur : www.antoine-de-grolee.com

 

Bertille Arrué, violoncelle
(concert n° 2)

Bertille Arrué

Après avoir débuté le violoncelle à Toulouse, Bertille Arrué obtient en 2017 un master mention très bien au CNSM de Paris. Elle a notamment eu l’occasion de partager la scène avec Natalia Gutman dans le sextuor op. 18 de J. Brahms. Membre du Duo Gallis, investie dans la recherche musicologique, elle reçoit le Grand Prix Ensemble Instrumental du Rotary Paris Normandie en 2017. La même année, elle est récompensée par le Prix Béatrix Enéa de la Ville d’Anglet lors de sa participation à l’Académie Ravel. 1er Prix Excellence du Concours de Vulaines sur Seine et 1er Prix Note d’Or des Moments Musicaux du Tarn 2019, elle met un point d’honneur à défendre sur scène une musique expressive accessible à tous.

Plus d’informations sur : https://www.bertillearrue.com/

 

 

Carjez Gerretsen, clarinette
(concerts n° 3 et 4)

Carjez Gerretsen

Né aux Pays-Bas, Carjez Gerretsen se passionne très tôt pour la musique et choisit la clarinette pour exprimer sa sensibilité.

En écoutant son père, grand tromboniste de jazz, durant toute son enfance, il cultive une ouverture qui l’amène à défendre avec autant d’ardeur la musique baroque, la musique contemporaine et les chansons traditionnelles, pourvu qu’il y ait du partage, des rencontres et de l’imaginaire ! Diplômé des CNSM de Lyon et Paris, lauréat de plusieurs concours internationaux, il est régulièrement invité par de prestigieux orchestres en France et à l’étranger. Il se produit en soliste, en récital, en musique de chambre ou bien dans des spectacles mis en scène.

Membre de l’ensemble Variances et du Paris Mozart Orchestra, il est professeur au conservatoire de Gennevilliers depuis 2018.

Clément Berlioz, violon
(concerts n° 2, 3 et 4)

Clément Berlioz

Clément BERLIOZ est né en 1986. C’est à l’école nationale de musique de l’Aveyron qu’il débute le violon. Il y découvre l’orchestre sous la baguette de son père Jean-Pierre Berlioz ainsi que la musique de chambre.

Il rentre en 2006 au CNSM de Paris.

Passionné de musique de chambre, il travaille au sein d’un trio à cordes puis d’un quatuor avec hautbois. De 2013 à 2016, il est premier violon du quatuor à cordes de l’armée de terre avant de rejoindre l’Orchestre de l’Opéra National de Paris.

Il a intégré le quatuor Gaïa en 2017. Très intéressé par la musique contemporaine, il fait également partie de l’ensemble MAJA.

Constant Desprès, piano
(concerts n° 3 et 4)

           Constant Després

Constant entre au Conservatoire de Toulouse avant ses 6 ans, dans la classe de Véronique Grange avec laquelle il étudie 8 ans.

Il est lauréat des Concours: GCIP Svetlana Eganian- Flame- Chatou- Les Clés D’Or- Brest- IMF Paris- César Franck Bruxelles.

Il participe en 2016 à l’émission «Prodiges» à 9 ans. En 2017 il  joue dans  «Prodiges le Grand Concert» au Stade Pierre Mauroy de Lille  devant 45 000 spectateurs.

Il joue aussi à la Halle aux Grains de Toulouse, le Concerto n°23 de Mozart, avec l‘Orchestre du Royaume d’Aragon et est invité dans l’émission «Stupéfiant» sur France 2 pour un reportage sur les enfants et l’art. A 14 ans, il a déjà participé à de nombreux festivals.

Il étudie cette année en Cycle Préparatoire à l’Enseignement Supérieur au CRR de Toulouse.

David Violi, piano
(concerts n° 3 et 4)

               David Violi

Après son dernier récital vénitien, le magazine musical italien « Il giornale della musica » saluait « un pianiste au toucher lumineux qui unit une technique virtuose à une imagination qui se renouvelle continuellement ; un juste équilibre qui en fait l’interprète idéal ».

Pianiste français d’origine italienne, David Violi a été formé au CNSM de Lyon. Lauréat de nombreux concours, il est invité régulièrement par de grandes salles de la scène internationale. En France, on le retrouve souvent sur les ondes (France-Musique, Mezzo) ou dans les plus grands festivals (Piano aux Jacobins, Festival Berlioz, Festival Chopin, La Folle Journée…)

Passionné par la musique de chambre, il crée et assure la direction artistique de l’ensemble I GIARDINI avec la violoncelliste Pauline Buet. NUITS, dernier album de l’ensemble et paru chez Alpha avec Véronique Gens, est Diapason d’Or de l’année 2021 et nommé aux Victoires de la musique.

Plus d’informations sur : https://www.igiardinimusic.com/

Eléonore Darmon, violon
(concerts n° 2, 3 et 4)

              Eléonore Darmon

À 5 ans, Eléonore Darmon écoute en boucle ses disques de violon tzigane. À 10 ans, elle le sait : elle sera violoniste et elle intègre le Conservatoire de Paris à 14 ans.

Lauréate de plusieurs prix internationaux, elle est régulièrement invitée par des orchestres prestigieux. Éléonore remplace régulièrement le violon solo de l’orchestre symphonique d’Aarhus au Danemark. En 2022, elle s’y produira en tant que soliste dans le Double-Concerto de Brahms. Même lorsqu’elle est soliste, Éléonore Darmon conçoit la musique comme un acte de partage et de communion.

Son premier album « Tea Time » a été enregistré en duo avec Antoine de Grolée au piano fin 2018. Elle devient, en 2014, directrice artistique du Festival de Sagonne, au cœur du Berry.

Éléonore joue un violon Gianbattista Grancino et un archet Eugène Sartory.

Plus d’informations sur : https://www.eleonoredarmon.com/

Quatuor Gaïa
(concert n° 4)

           Quatuor Gaïa

Le quatuor Gaïa, 2ème prix du concours de Cremone en 2018, est né en 2015 de la rencontre de quatre jeunes musiciens, tous issus du CNSM de Paris, où ils ont obtenu leur master de quatuor à cordes en 2019.

 

 

1er violon : Nathan Mierdl, 2ème violon : Clément Berlioz, alto : Antoine Berlioz, violoncelle : Laura Castegnaro.

Désirant approfondir leur maîtrise de la musique de chambre, ils ont suivi les master-classes de grands musiciens comme les membres des quatuors Ébène, Modigliani, Talich ou encore Ysaye.

Le quatuor Gaïa est invité par plusieurs festivals, tels que Musique à Versailles, le Festival d’automne de Châtellerault, le Festival des Arcs, les prestigieuses Rencontres Musicales d’Évian.

Également tournés vers la musique contemporaine, ils ont plusieurs collaborations avec des compositeurs actuels comme Thierry Escaich, Franck Krawczyk et Florentine Mulsant.

Hélène Dusserre, flûte
(concerts n° 2, 3 et 4)

Hélène Dusserre

Née en 1981, Hélène Dusserre commence la flûte traversière à l’âge de 7 ans au Conservatoire de Toulon, sa ville natale. En 2007, elle obtient un premier Prix mention Très Bien à l’unanimité au CNSM de Paris.

Hélène participe à de nombreux festivals en tant que chambriste et soliste. Elle se produit au sein de prestigieuses formations telles que l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre National des Pays de La Loire, le Paris Mozart Orchestra et l’Orchestre Régional de Basse Normandie.

Elle est actuellement deuxième flûte jouant le piccolo à l’Orchestre des Concerts Lamoureux.

Laura Castegnaro, violoncelle
(concerts n° 2, 3 et 4)

Laura Castegnaro

Née à Paris en 1996, Laura commence le violoncelle à l’âge de 6ans.

Elle obtient son DEM en 2013 et entre au CNSM de Paris en 2014.

Violoncelliste pendant 3 ans à l’Orchestre Français des Jeunes (dont 1 an en soliste), membre du Gustav Mahler Jugend Orchester depuis 2017, académicienne à l’Orchestre de Paris en 2017-2018, Laura est depuis régulièrement appelée à l’Orchestre National de France, à l’Orchestre de Paris, à l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg…

Ces expériences orchestrales lui ont permis de côtoyer de grands artistes et de se produire dans les plus grandes salles d’Europe à Paris, Milan, Amsterdam, Hamburg, Vienne …

Laura est également membre fondatrice du quatuor Gaïa, qui vient d’obtenir son master au CNSM de Paris.

Nathan Mierdl, violon
(concerts n° 2, 3 et 4)

          Nathan Mierdl

Né en 1998 à Francfort-sur-le-Main, Nathan Mierdl commence l’apprentissage du violon dans sa ville natale. Il entre ensuite au CRR de Dijon. Il est admis au CNSM de Paris en 2013 et y obtient son Master de concertiste en 2018.

Ses expériences auprès de l’Académie de l’Orchestre philharmonique de Radio France et de l’Orchestre de Paris lui ont permis de décrocher un poste de violoniste tutti à l’Orchestre National de France à l’âge de 19 ans, puis de deuxième violon solo à l’Orchestre philharmonique de Radio France un an plus tard.

En 2018, il obtient quatre prix au prestigieux Concours Menuhin, dont le prix Talent exceptionnel, lui donnant accès à un violon Stradivarius de la haute époque pour une période de deux ans.

Nathan est membre du Quatuor Gaïa.

Plus d’informations sur : https://www.nathanmierdl.com

Pauline Buet, violoncelle
(concerts n° 3 et 4)

        Pauline Buet

Issue d’une famille de musiciens, diplômée du CNSM de ¨Paris, Pauline Buet a reçu un enseignement basé sur le plaisir du jeu, de l’écoute et de la découverte des répertoires.

Avec l’Ensemble I Giardini, qu’elle a fondé et continue à diriger avec le pianiste David Violi, elle revisite depuis 2011 les grandes œuvres du répertoire, romantique français en particulier.

I Giardini se produit sur de grandes scènes internationales (Montréal, Venise, Pékin …). Prochainement, on pourra entendre l’Ensemble au Festival Variations Classiques d’Annecy, à l’Opéra de Lille, à l’Auditorium du Louvre, à Bordeaux, Gand, Montpellier, Avignon, Caen… 

Ses enregistrements ont tous été distingués par la critique, notamment le dernier, intitulé « Nuits », sorti en mai 2020 chez Alpha, avec la soprano Véronique Gens, qui a reçu un Choc Classica et le diapason d’or de l’année 2020.

Plus d’informations sur https://www.igiardinimusic.com/

Shigeko Hata, soprano
(concerts n° 2, 3 et 4)

Shigeko Hata

Née en 1976 au Japon, Shigeko Hata commence ses études musicales dans son pays natal. En 2005, elle obtient au CNSM de Paris le prix de chant mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury.

En 2011, Shigeko est choisie pour la création de six mélodies composées et dirigées par Heinz Holliger à Nagoya (Japon). Depuis, elle prend part à de nombreux récitals et concerts au Japon. Elle affectionne particulièrement la musique de chambre et a enregistré plusieurs disques. Elle participe à la création de l’opéra Seven Stones d’Ondrej Adámek au festival d’Aix-en-Provence en 2018. Après ce succès, Shigeko intègre l’ensemble Neseven créé par Ondrej Adámek, avec lequel elle se produit régulièrement (festival de Witten, Radio France…).

 

 

Thomas Kaufman, contrebasse
(concerts n° 2, 3 et 4)

Thomas Kaufman

Originaire de Metz, Thomas Kaufman a étudié à Paris, Freiburg et Essen.

D’abord en poste à l’opéra de Lorraine, il est depuis 2008 contrebassiste co-soliste à l’orchestre philharmonique de Strasbourg. Lors de la saison 2018-19 il occupe le poste de contrebasse solo à l’orchestre des Pays de Savoie. Il se produit régulièrement avec l’ensemble Les Dissonances, l’orchestre Les Siècles, l’orchestre National de France, l’orchestre de Paris ou l’orchestre de la Suisse Romande.

Il se produit en musique de chambre au sein d’un duo avec accordéon.

En 2012 il prend part à un échange d’orchestres qui l’amène à partir 6 mois en Australie au sein de l’orchestre Victoria de Melbourne.

 

Les commentaires sont fermés